Une année est passée depuis mon premier post sur ce blog.  Outre le fait que « ça nous rajeunit pas ma bonne dame », je me rends compte que pas mal de choses ont changé en un an, à commencer par le style. Je réédite donc ce billet, version 2008 :

 

D’abord, je saute la première phrase – aucun intérêt (je crois qu’à l’époque, il y avait une référence à un truc sexuel mais si je ne me souviens plus, c’est que ce n’était pas transcendant – à oublier donc)

 

Age : 30 ans (la transition s’est effectuée dans beaucoup de douleur, et d’alcool)

 

Profession : Toujours dans le même Groupe mais l’ère Amour Gloire et Beauté s’est terminée courant 2007 pour laisser place à l’époque La Casserole et La conquête de la Chine – c’est beaucoup moins glamour et pas très fun au quotidien.

Situation familiale : Encore et toujours célibataire, malgré le bref passage d’un homme, que nous appellerons ici la Raclure, et qui, comme son surnom peut le laisser supposer, ne m’a ni épousé, ni fait d’enfants. En revanche, il avait d’autres qualités qui ont fait qu’à 30 ans, je ne suis plus la même femme qu’à 29.

 

Quant aux cosmétiques bio, j’ai arrêté non seulement de les fabriquer (franchement j’ai autre chose à faire que de passer chez Satoriz acheter du yaourt bio, du miel, de l’huile essentielle de rose musquée du Chili et de la poudre d’amande chaque fois que je veux avoir bonne mine) mais aussi de les utiliser car rien ne vaut un bon vieux fond de teint de chez Mac saturé de parben avec son pinceau au poils naturels de bouquetin.

En revanche, je me nourris toujours de façon « originale » (= bizarre et dégueu pour la plupart des gens) mais ça c’est juste une sorte de toc.

Et puis, avec toutes les clopes que je fume et le vodkas fraises que je bois, manger bio dans mon cas frôle l’insolence. 

 

Un certain nombre de mariage en perspective cet été encore – mais plus de nouvelles de ma super-copine-je-l’adore-cette-fille avec qui je me suis malheureusement fâchée toute rouge en septembre dernier, une autre victime par ricochet de la Raclure.

 

Mon arbre à plumes me plait toujours autant et je souligne que plusieurs personnes ont candidement déclaré en le voyant  qu’ils ne savait pas qu’on pouvait faire pousser des plumes dans les arbres ; et moi de renchérir que je savais pas que j’avais des potes qui avait un QI équivalent à celui d’Eve Angeli)

 

That’s all folks