Quand j’étais plus jeune, j’attendais la rentrée scolaire avec impatience, retrouver les copines, découvrir ses nouveaux profs et les diverses légendes urbaines des redoublants à leurs sujets, fumer des clopes en cachette en attendant le bus, sortir de son nouveau sac Chevignon sa nouvelle trousse Chipie et son nouvel agenda-Cookaï–t’as-vu comme-il-est beau-tu-m’ecriras-un mot-dedans-à-la-fin-de-l'année-avec-ton-nouveau-stylo-plume-Creeks-qui-est-vraiment-trooooooooooooooooooop-mignon–tu-l’as-acheté-où ? (j’ai toujours été quelqu’un de très profond). Mais depuis que je bosse, ce n’est pas la même…

J’ai donc repris ce matin le chemin d’Amour Gloire et Beauté après un réveil cauchemardesque dans ma voiture toute dégueulasse, avec mon vieux sac dégueulasse, rempli de vieux mouchoirs et d’emballages de sandwichs Dauna achetés sur une aire d’autoroute la semaine d’avant. Jai retrouvé mon bureau bien dégueulasse avec des miettes de barre Gerlinéa datant de juillet (si si, je les ai reconnues) entre le téléphone et le tapis de souris (les femmes de ménage aussi ont droit aux congés payés de nos jours…), mon écran couvert de poussière, et mon vieux pot à stylos bics, tellement dégueulasse qu’il a fini avec ma plante que j’ai laissé crever, dans la poubelle. Parce que quand il y en a un qui fuit dans le pot et qu’on ne sait pas lequel c’est, et bien après s’être retrouvé avec la main pleine d’encre trois fois dans la matinée, normalement on balance tout. Bon, ça c’est pour le côté matériel de la rentrée.

Côté spirituel : mes conclusions sont les suivantes :

-         15 jours c’est trop court, on a pas encore le temps de trop s’emmerder donc pas envie d’y retourner (NB pour l’année prochaine : partir avec un tocard dans un endroit pourri, peut être que dans ce cas, je serais ravie de retourner bosser)

-         Je ne peux toujours pas encadrer la collègue que je ne pouvais pas encadrer avant les vacances. Je pensais qu’un petit break adoucirait les mœurs, mais quand j’ai vu sa tête de pauv’ pouffiace grosse, moche et conne ce matin, j’ai eu une très forte envie de lui mettre un coup de pied dans les ovaires

-         Sur mes 372 mails non lus, seuls 2 m’ont intéressés : celui de ma copine qui me demande si je suis rentrée pour aller boire un café et celui qui m’annonce que les soldes continuent chez Sinéquanone.

-         J’ai déjà perdu presque tout mon bronzage et donc, il va falloir que je paye des séances d’UV pour faire croire que j’ai trop de la chance d’avoir bonne mine toute l’année (oui je confirme que ce point à bien sa place dans la rubrique « spirituelle »)

-         La reprise du sport est un calvaire : tu ne fais rien pendant 10 jours et quand tu rattaques doucement avec le cours du dimanche pour les mémés, tu marches comme un canard fraîchement sodomisés pendant 3 jours.

D’où le titre de ce post…

Sur ce, bonne rentrée à tous ! Quand à ceux qui sont toujours en vacances, je ne vous salue point !