J’ai honte mais je l’avoue, quand je rentre chez moi le vendredi soir (parfois, euh…,  souvent un peu éméchée), j'aime bien tomber sur la fin de la fabuleuse émission de Julien Courbet.

Mais soyons très clairs, je ne suis pas fan de Julien Courbet et son petit air bien propre sur lui (quoi que sapé autrement et sans les incessant   « Pardonnez moi Madame» ou «Vous êtes un escroc Monsieur » ça pourrait peut-être le faire), ni de ses acolytes d’avocats paillettes.

Non, ce qui me plait, c’est quand il y a un bon vieux reportage bien racoleur sur les disputes de voisinages ; quand les gens s'insultent et se font des sales coups dans le dos (genre donner de la mort aux rats à kiki, le chat adoré de Chantal, qui avait bien énervé Angéla quand elle l'avait traité de sale pouffe cocue jusqu’à la moelle devant tout le monde -  et qui par conséquent voulait se venger en s’en prenant à l’animal domestique de sa rivale) Alors les trucs comme ça, j'adore!

En revanche, tout ce qui concerne:

- la vente de fenêtres aux vieux/handicapés/personnes sous tutelles ou curatelle, etc…j'aime pas parce que  ça me fait de la peine.

 

- Mon mari m'a ruiné en imitant ma signature sur environ 25 prêts à la conso et maintenant je suis en situation de surendettement, j'aime pas parce que c'est chiant (et parce que, frôlant moi-même l’interdit bancaire tous les mois, c’est donc un peut trop « close to home »).

 

- Mon maçon/plombier/ carreleur/ plâtrier peintre est un escroc : je l’ai payé 500 euros pour une p’tite fuite d’eau et mon robinet coule toujours, j'aime pas parce que c'est nul, et que tout le monde sait qu’un prendre un travailleur du bâtiment au black, qui t’explique que « Oulala ma bonne dam’ c’est qu’y a plus de boulot que de prévu… va falloir tout refaire ,  c’est ça va m’prendre du temps,  et faut que je passe à Bricomachin acheter le matériel » -  C’est un peu risqué.

En tout cas, les mecs, vous savez comment faire maintenant, vous me faites boire en première partie de soirée, vous enchaînez sur Julien Courbet en rentrant, et là, sans aucun doute, je suis séduite.