Comme à chaque fois qu’il part en vacances, mon boss, Directeur Juridique d’Amour Gloire et Beauté, et accessoirement  chaud lapin de notoriété publique, me demande de consulter sa boite mails, afin de m’assurer qu’il n y ait pas d’urgence à traiter en son absence. J’attends toujours ces périodes avec impatience car je sais que ce sera l’occasion de connaître ces « dossiers » de façon un peu plus ... approfondie…

 

Ce matin, 8h30, j’ouvre donc sa messagerie : truc chiant, pub pour séminaire, truc chiant, demande à la con,  et,  tiens tiens , intéressant,  un message d’une certaine Demoiselle de la compta bien connue pour fricotter avec mon dit boss (accessoirement- marié-père-de-4-enfants-mais-depuis-quand-ce-genre-de-détails-empêchent -ils-les-hommes-d’avoir-des maitresses?), et qui apparemment aurait remis le couvert avec lui récemment.

Youpi, Bingo, ça y est, du bien lourd, comme j’aime, premier jour de vacances en plus, ça promet pour les 4 semaines à venir.

 

Mais dois-je, ou puis-je, vraiment ouvrir ce message de nature certainement personnelle et confidentielle ?

 

Mettant un point d’honneur à toujours faire preuve d’un professionnalisme sans faille, je décide donc, à contre cœur bien sûr,  d’exécuter soigneusement la consigne de mon chef, et par conséquent de lire ce mail afin de vérifier qu’il ne s’agisse pas d’une affaire urgente, pour laquelle il mériterait être dérangé pendant ses vacances en famille.

 

 

De XXXXXXX

Date : Dimanche 10 juillet 2008

A : Mr  le Directeur Juridique d’Amour Gloire et beauté

Sujet : Cadeau de vacances ??

 

 

« C'est ton coeur et ton corps que je voulais, pas ton alliance... que tu as laissée sur ma table de chevet ! Je pense que tu risques d'en avoir besoin au cours des 4 prochaines semaines... si tu veux t'éviter des explications forcément compliquées dans lesquelles tu vas t'enliser… »

 

- Première pensée : Ne pas oublier de faire « marqué comme non lu » immédiatement, et vérifier au moins trois fois que ça à bien marché. 

- Deuxième pensée : Quel double goujat, non seulement, il quitte son alliance quand il baise sa maîtresse (pas cool pour sa femme et quel tue l'amour pour la 2ème femme), mais en plus il se barre en la laissant sur la scène du crime (pas cool pour les deux).

- Troisième pensée, a quoi bon tromper sa femme si c’est pour se sentir tellement coupable qu’on ne supporte pas de faire l’amour à une autre en gardant son alliance?

- Quatrième et ultime pensée : vivement les augmentations

 

Sur ce, au boulot…